WeCo a participé au sommet des Nations-Unies sur le Climat 14-16 Novembre 2017 à Bonn, Allemagne

WeCo était présente au dernier sommet des Nations Unies sur le climat, appelé aussi COP23 à Bonn en Allemagne en novembre 2017.
Ensemble avec d’autres acteurs de l’économie globale, des workshops ont eu lieu autour du thème de l’environnement et des solutions écologiques.
Cécile Dekeuwer a ainsi été à la tribune de la conférence organisée avec le Président et Directeur de la Croix Verte Internationale et est intervenue sur le thème « L’eau dans l’économie circulaire : des solutions industrielles contre la surconsommation et le gaspillage ».

Le secteur de l’eau est peut-être le plus important secteur inexploité contribuant à l’économie circulaire.

En tant que système, l’économie circulaire vise à résoudre les problèmes mondiaux, régionaux et locaux de durabilité, où la disponibilité en eau douce est essentielle. Dans une économie circulaire intelligente, l’eau est utilisée de manière efficace et ses pertes lors de son utilisation sont réduites au minimum. WeCo avait donc toute sa place pour présenter ses solutions innovantes.
Les questions abordées étaient : Quelles solutions industrielles à la consommation circulaire d’eau et aux déchets émergent dans ce domaine? Comment l’économie circulaire de l’eau peut-elle être accélérée et intensifiée? Quelles sont les implications pour les modèles de services traditionnels et comment les stratégies et les modèles doivent évoluer?

Le changement climatique s’accélère maintenant – et nous étions là, au Sommet mondial sur le climat, pour proposer des solutions tangibles et efficaces.

Le panel a porté sur l’économie circulaire et l’eau – des domaines clés pour l’innovation d’impact, qui n’ont pas encore été promus.
Discours d’introduction fait par H.E. Essa Bin Hilal AL-Kuwari, président de la Qatar General Electricity and Water Corporation.

L’accès à l’eau est essentiel pour la vie.

Il n’y a qu’un seul cercle d’eau qui réglemente simultanément le climat, fournissant à l’humanité une ressource unique indispensable à la vie quotidienne, et dont l’accès est soit un facteur de paix, soit un conflit.

Nicolas Imbert de la Croix Verte Internationale a modéré ce panel. Green Cross est une ONG créée en 1993 par Mikhaïl Gorbatchev pour lutter contre le changement climatique et assurer un avenir sans faille, en s’attaquant aux effets du changement climatique via des projets concrets agissant sur l’eau, la nourriture et l’énergie, économie / coopération et éducation. Nous participons à de nombreuses coalitions sur l’eau telles que #climateiswater, FWP, CoalMa et membre du conseil d’administration fondateur de l’Institut français de l’économie circulaire. Green Cross fait également partie de l’équipe qui a proposé une Déclaration universelle pour les droits de l’homme, conciliant plus de 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’environnement, les générations futures et les droits de l’homme. Cette déclaration a été reconnue par le président des Comores, plus de 40 collectivités locales, dont Paris / Modène / Strasbourg, des régions françaises et des organisations de barreaux d’Europe et d’Afrique …

Autour de la table de la conférence, 3 honorables panélistes d’importance majeure pour notre sujet « L’eau dans l’économie circulaire: des solutions à la consommation et au gaspillage induites par l’industrie ».

  • Stella Thomas, fondatrice et directrice générale du Global Water Fund, un groupe basé en Suisse qui aide à gérer les stratégies relatives à l’eau pour la communauté des entreprises et des investisseurs. La GWF sert de plate-forme à de multiples parties prenantes telles que les gouvernements mondiaux et les Nations Unies pour résoudre le problème mondial croissant de la gestion des ressources naturelles. Le Fonds mondial pour l’eau s’attaque aux stratégies nationales en matière d’eau et à la gouvernance, et mobilise des outils financiers et de nouvelles technologies pour l’investissement et les partenariats dans les économies nationales.
  • Jesper Daugaard, premier vice-président du groupe Kamstrup, un leader de l’innovation dans le domaine du comptage intelligent et des solutions IoT. Aujourd’hui, un tiers des compteurs d’eau à ultrasons sont livrés par Kamstrup. Jesper a une compréhension approfondie des solutions de Kamstrup et des défis auxquels sont confrontés les secteurs de l’électricité, du refroidissement et de la distribution d’eau.
  • Cécile Dekeuwer, avocate et conseillère pour les PME et les startups en Asie, ancienne directrice juridique de LG France et de 4E, société de conseil en matière d’énergies renouvelables. Elle soutient maintenant le développement juridique et commercial en Asie pour WeCo. Les toilettes à chasse d’eau de WeCo recyclent les eaux usées pour produire simultanément de l’eau propre – par exemple pour arroser les zones environnantes – et des engrais ou du carburant.
  • Paul Holthus est le PDG du World Ocean Council. Le WOC a été lancé en 2008 en tant qu’organisation à but non lucratif pour faire progresser le leadership et la collaboration de l’industrie dans le domaine du développement durable des océans, de la science et de la gestion. Elle est enregistrée aux États-Unis et au Royaume-Uni, et le conseil d’administration est composé de représentants de l’industrie de haut niveau du monde entier. WOC organise chaque année un Sommet sur les océans durables, tandis que la 5ème édition se concentrera sur l’ODD 14 et se tiendra à Halifax, au Canada, du 29 novembre au 1er décembre.

Ce fut une occasion parfaite pour WeCo de présenter à un large public international et officiel ses toilettes autonomes sans raccordement aux réseaux d’assainissement et les avantages de ses produits et technologies innovantes en termes d’économie d’eau pour préserver l’environnement.