Les toilettes publiques écologiques WeCo utilisent une technologie avancée capable d’économiser, de récupérer et de revaloriser eau et déchets.

 

– Chasse d’eau en circuit fermé –

À première vue, les toilettes WeCo fonctionnent comme des toilettes traditionnelles.

Cependant, après utilisation des toilettes, l’eau de la chasse est capturée et filtrée par un système sophistiqué afin de la réutiliser pour les chasses d’eau suivantes. Le procédé de filtration permet de désinfecter le mélange, de détruire les bactéries et agents pathogènes, de diminuer la concentration d’ammoniaque contenu dans les urines, pour finalement rendre cette eau réutilisable.

– Filtrage et électrolyse –

La chasse transporte les matières premières (urine et fèces) dans une cuve. Les fèces, plus denses, vont sédimenter au fond de la cuve. Une pompe va alors permettre de récupérer les liquides ne contenant que très peu de solides.

Les urines sont ensuite acheminées vers la cuve d’électrolyse ou ECR. Ce système spécifique d’électrodes va alors entrer en interaction avec l’urine, produisant des ions et des composés chlorés.

Ce sont ces composés chlorés (chlore, chloramines) ainsi produits, qui vont détruire les bactéries et purifier les urines.

– Production d’eau et d’engrais –

Cette étape de purification peut durer de 1 à 4h en fonction de la quantité de liquides et solides initialement présente dans la cuve.

Les matières sédimentées sont récupérées au fond de la cuve à intervalles réguliers pour être utilisées en compost, transformé par la suite en engrais.

Quant à l’eau purifiée, elle subit un dernier traitement en passant dans différents filtres (charbons actifs, micro membrane) qui enlèveront les dernières traces de bactéries. Cette phase de filtrage permet également de diminuer la concentration en chlore.

L’eau est ensuite stockée pour être réutilisée dans les toilettes, et le surplus peut servir pour l’arrosage de plantes par exemple.